Le sommet a proposé une voie en vue de la réduction du chômage

Les hauts représentants des pays de la Troïka sociale actuelle, de la Commission européenne et des partenaires sociaux européens se sont réunis aujourd’hui pour discuter des moyens de gérer l’impact de la crise actuelle sur l’emploi.

Les représentants des pays de la Troïka sociale et de la Commission européenne ont soutenu les principes généraux desquels les mesures de soutien à l’emploi mises en place dans les différents États-membres devraient s’inspirer, et ont fait des recommandations quant aux démarches concrètes à adopter pour sortir de la situation compliquée sur les marchés du travail de l’UE. « Des millions de personnes perdent leur emploi en Europe et nous devons faire tout notre possible pour que de nouveaux postes soient créés dans l’Union, des postes que nous pourrions proposer aux chômeurs », a déclaré le président du Conseil européen, Mirek Topolánek. « Nous devons toutefois en même temps avoir à l’esprit le coût de toutes ces mesures, car comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, l’endettement n’est pas une solution. Nous nous sommes entendus sur le fait qu’il est nécessaire de moderniser le système de protection sociale qui devrait jouer un rôle de tremplin en vue du retour rapide sur le marché du travail. »

Parmi les principes et recommandations convenus figurent :

  • une meilleure coordination des politiques économique, sociale et de l’emploi, le respect des règles du marché unique de l’UE et le refus du protectionnisme, et notamment le contrôle et l’évaluation rigoureuses de l’efficacité des démarches entreprises ;
  • la prise en compte de la future reprise de l’économie et la préparation des marchés du travail à ses besoins futurs ;
  • l’amélioration de l’environnement pour l’entrepreneuriat et l’investissement pour créer de nouveaux emplois. Le principal outil dans ce but est la réduction des coûts non salariaux du travail, la limitation de la charge administrative pesant sur les entrepreneurs, la baisse du nombre de règlementations superflues et l’accroissement de la flexibilité du marché du travail ;
  • la conservation des emplois actuels, par exemple par le biais d’un aménagement temporaire du temps de travail en combinaison avec la formation des employés ;
  • l’assistance aux groupes défavorisés sur le marché du travail, l’investissement dans l’élévation du niveau des qualifications et dans l’adaptation des qualifications aux besoins du marché du travail, l’adoption d’une politique de l’emploi active, la requalification, la connexion de la formation et de la pratique professionnelle ou encore le renforcement de l’efficacité des services publics de l’emploi ;
  • la suppression des obstacles à la mobilité professionnelle lors de la transition que ce soit entre deux professions ou entre les États-membres.

« Les décisions prises par l’Allemagne et l’Autriche de maintenir leurs marchés du travail fermés aux travailleurs originaires des dix nouveaux pays-membres apparaissent sous ce jour comme non clairvoyantes », a indiqué le ministre tchèque du Travail et des Affaires sociales, Petr Nečas. « Les études de la Commission européenne prouvent clairement que la mobilité des travailleurs est une formidable opportunité pour l’économie européenne. À l’heure de la crise économique, la mobilité peut significativement contribuer à répondre aux besoins du marché du travail et à réduire le chômage », a-t-il ajouté.

Des démarches concrètes devraient être entreprises au niveau européen pour la mise en œuvre de l’initiative « Des compétences nouvelles pour des emplois nouveaux », dont l’objectif est d’anticiper les futurs besoins du marché du travail. Des méthodes innovantes devraient en outre être développées en faveur du soutien à l’entreprise et l’échange d’expériences sur l’anticipation et la gestion de la restructuration devrait être renforcé entre la Commission européenne, les États-membres et les partenaires sociaux.

Les principaux messages du sommet ont un caractère non contraignant, notamment du fait que le format du sommet n’incluait que les États de la Troïka sociale actuelle et non pas tous les États-membres. Ces messages devraient désormais être discutés en juin à l’occasion des conseils des ministres chargés de l’Emploi (EPSCO) et des ministres chargés de l’Économie et des Finances (ECOFIN). Ils devraient ensuite être présentés lors de la réunion de juin du Conseil européen, dont les conclusions pourraient inclure sous une certaine forme les principales propositions du sommet.

Des informations plus précises pour les journalistes sont disponibles sur www.eu2009.cz/event.


Contact :

  • Jiří František Potužník, porte-parole du premier ministre pour la présidence de la République tchèque
    Tél. : +420 224 002 497, GSM : +420 725 818 435, E-mail : potuznik.jiri.frantisek@vlada.cz
  • Jana Říhová, porte-parole du ministère du Travail et des Affaires sociales
    Tél. : +420 221 922 249, GSM : +420 725 761 147, E-mail : jana.rihova@mpsv.cz

Fichiers joints

Dernière mise à jour : 17.8.2011 17:51

Retour en haut de page

Liens directs

  

Quiz

E-cartes

Chat

Calendrier

Précédent juin 2009 Suivant
Po Út St Čt So Ne
1.6. - Liste des manifestations 2.6. - Liste des manifestations 3.6. - Liste des manifestations 4.6. - Liste des manifestations 5.6. - Liste des manifestations 6.6. - Liste des manifestations 7.6. - Liste des manifestations
8.6. - Liste des manifestations 9.6. - Liste des manifestations 10.6. - Liste des manifestations 11.6. - Liste des manifestations 12.6. - Liste des manifestations 13.6. - Liste des manifestations 14.6. - Aucune action
15.6. - Liste des manifestations 16.6. - Liste des manifestations 17.6. - Liste des manifestations 18.6. - Liste des manifestations 19.6. - Liste des manifestations 20.6. - Aucune action 21.6. - Aucune action
22.6. - Liste des manifestations 23.6. - Liste des manifestations 24.6. - Liste des manifestations 25.6. - Liste des manifestations 26.6. - Liste des manifestations 27.6. - Liste des manifestations 28.6. - Liste des manifestations
29.6. - Liste des manifestations 30.6. - Liste des manifestations

Navigation rapide