La présidence vue par les médias

Comment les médias internationaux ont-ils rapporté les évènements liés à la présidence tchèque du Conseil de l’UE et parlé de la présidence tchèque elle-même ? Découvrez les articles que nous avons sélectionnés pour vous !

    8.6.2009

    Frankfurter Allgemeine Zeitung : Nous nous acquittons de nos tâches européennes encore aujourd’hui

    « Le Conseil européen de juin sera la preuve de ce que la République tchèque a accompli ses devoirs », a déclaré le premier ministre tchèque, Jan Fischer, lors d’un entretien accordé au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le président du Conseil européen a souligné que dans le cadre des préparatifs du Conseil européen, l’UE s’intéresse avant tout « aux réformes institutionnelles, aux garanties apportées à l’Irlande et à la nomination du nouveau président de la Commission européenne ». À cet égard, Jan Fischer a exprimé son soutien au président en exercice de la Commission européenne, José Manuel Barroso, dont il apprécie l’action. Il a en outre évoqué la poursuite du processus de ratification du traité de Lisbonne ou ses déplacements prévus à l’étranger. Dans le cadre de la préparation du Conseil européen des 18 et 19 juin prochains à Bruxelles, le premier ministre tchèque se rendra par exemple, cette semaine et la semaine prochaine,  à Berlin, Stockholm, Paris ou encore Londres. « Je ne peux certes me rendre dans toutes les capitales, mais je m’entretiendrai avec tous mes collègues européens au moins par téléphone », a ajouté Jan Fischer.


    1.6.2009

    Frankfurter Allgemeine Zeitung : Des centaines d’œufs pour Paroubek

    Le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung s’arrête sur le déroulement de la campagne pour les élections européennes en République tchèque. L’auteur de l’article publié fait état des « attaques à l’œuf » contre le parti socio-démocrate tchèque, le ČSSD, qui ont éclaté dans la ville de Kolín et atteint leur paroxysme à Prague, dans le quartier Anděl. L’auteur indique que ces agissements ont été sévèrement jugés par le président de la République tchèque, Václav Klaus, qui évoque une « dégénérescence de la culture politique ». Les socio-démocrates comparent les agressions à l’œuf à la terreur nazie contre la gauche sous la République de Weimar, et leur président, Jiří Paroubek, parle de « méthodes fascistes ». L’article mentionne en outre le fait que le ČSSD ait obtenu du premier ministre tchèque, Jan Fischer, et du ministre de l’Intérieur, Martin Pecina, un dispositif de protection particulier. L’auteur de l’article s’intéresse pour finir aux partisans du groupe « Un œuf pour Paroubek dans chaque ville », un groupe apparu sur le site internet Facebook et qui compte plus de 40 000 partisans ; l’auteur estime que la jeunesse tchèque n’a pas pardonné à Jiří Paroubek la « violente intervention policière » que son gouvernement avait lancée lors de la technoparty de 2005.

    Süddeutsche Zeitung : Lutte électorale sous une pluie d’œufs

    « Le chef des socio-démocrates tchèques est le symbole de ce dont les jeunes n’ont pas besoin : la médiocrité », tels sont les mots d’un article publié dans le quotidien tchèque Lidové noviny et repris dans le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung qui cherche les raisons des attaques à l’œuf menées contre les leaders de la démocratie sociale à l’heure de la campagne pour les élections au Parlement européen. L’auteur de l’article explique que la jeunesse tchèque a conspiré contre le chef du ČSSD, Jiří Paroubek, sur internet, et il estime que leur colère est due au fait que le ČSSD ait renversé le gouvernement au milieu de la présidence du Conseil de l’UE et qu’il ne soit pas contre une alliance avec les communistes avec lesquels il gouverne dans les régions. L’article indique que les bannières des manifestants font part d’accusations de populisme ou de reproches contre la brutalité policière lors de la technoparty de 2005.


    28.5.2009

    Gazeta Wyborcza : Les œufs électoraux tchèques

    Le quotidien polonais Gazeta Wyborcza a publié un article sur la « campagne particulière » menée par les partis politiques tchèques en vue des élections au Parlement européen. L’auteur estime que les œufs lancés au président du parti socio-démocrate, Jiří Paroubek, traduisent peut-être la colère ressentie par les jeunes à l’égard du parti ČSSD pour avoir fomenté la chute du gouvernement pendant la présidence tchèque de l’UE et ainsi nui à l’image de la République tchèque en Europe. L’article indique enfin également que cette forme de protestation peut peut-être au final augmenter le taux de participation aux élections européennes qui, en République tchèque, se dérouleront les 5 et 6 juillet 2009.


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Retour en haut de page

Liens directs

  

Quiz

E-cartes

Chat

Calendrier

Précédent juin 2009 Suivant
Po Út St Čt So Ne
1.6. - Liste des manifestations 2.6. - Liste des manifestations 3.6. - Liste des manifestations 4.6. - Liste des manifestations 5.6. - Liste des manifestations 6.6. - Liste des manifestations 7.6. - Liste des manifestations
8.6. - Liste des manifestations 9.6. - Liste des manifestations 10.6. - Liste des manifestations 11.6. - Liste des manifestations 12.6. - Liste des manifestations 13.6. - Liste des manifestations 14.6. - Aucune action
15.6. - Liste des manifestations 16.6. - Liste des manifestations 17.6. - Liste des manifestations 18.6. - Liste des manifestations 19.6. - Liste des manifestations 20.6. - Aucune action 21.6. - Aucune action
22.6. - Liste des manifestations 23.6. - Liste des manifestations 24.6. - Liste des manifestations 25.6. - Liste des manifestations 26.6. - Liste des manifestations 27.6. - Liste des manifestations 28.6. - Liste des manifestations
29.6. - Liste des manifestations 30.6. - Liste des manifestations

Navigation rapide