Cuisine « à la tchèque »

Le nakládaný hermelín (camembert tchèque mariné), les utopenci (saucisses typiques marinées), le vepřo-knedlo-zelo (porc au chou et aux boulettes de pâte), les knedlíky (boulettes de pâte) fourrés aux fruits, la bière, la liqueur Becherovka... Autant de plats et de boissons que vous trouverez sur les tables tchèques, que ce soit dans les foyers ou dans les restaurants.

Même les gourmets seront surpris par la cuisine tchèque. Bien qu’apparentée aux cuisines autrichienne, allemande et hongroise, elle a en effet su garder sa saveur originale. L’art culinaire ancestral propose des mets surprenants que la tradition centenaire a dotés d’odeurs et de goûts exceptionnels. La base de ces plats typiques est aujourd’hui encore constituée d’ingrédients que les habitants pouvaient produire eux-mêmes, c’est-à-dire en particulier de pommes de terre, de légumineuses, de viande et de blé.

Le petit-déjeuner « à la tchèque »

Le petit-déjeuner tchèque typique est généralement composé de pain blanc (petits pains appelés rohlíky ou «housky») ou pain de campagne, de charcuterie (jambon, saucisson sec, saucisses ... ) de fromage, d’œufs et éventuellement de confiture. Les Tchèques apprécient également les petits-déjeuners sucrés à base de la traditionnelle vánočka (brioche tressée « de Noël ») ou de beignets à la confiture. Les petits-déjeuners sont habituellement accompagnés de thé au citron, de café, ou de chocolat chaud.

Rien de tel qu’une soupe !

Le repas principal de la journée est le déjeuner. Il est généralement composé de trois plats : la soupe, le plat de résistance et le dessert. Les cuisiniers tchèques savent préparer de nombreuses soupes : outre les bouillons de bœuf ou de poulet, vous pourrez savourer de succulents potages, en général à base de légumineuses ou de légumes.

Soupe à l’ailLa viande et son accompagnement constituent le plat principal. La viande, précisément, est l’aliment de base de tout menu tchèque : le plus souvent la viande de porc, la viande de bœuf et la volaille, plus rarement le gibier. Le poisson est pour sa part peu cuisiné. La viande s’accompagne généralement de différents types de sauces (par exemple des sauces à la crème assaisonnées d’épices ou d’herbes selon la recette), véritable phénomène de la cuisine tchèque. Sont également très typiques les produits charcutiers de la saison hivernale, époque de l’abattage du cochon, tels les tlačenky (fromage de tête), les jelita (boudins), les jitrnice (andouilles) ou le prejt (chair de boudin noir). Les knedlíky tchèques (boulettes de pâte) constituent un accompagnement typique des plats de viande en sauce : ils sont présentés sous forme de boules ou de tranches de boulettes de pâte cuisinées à base de pain blanc ou de pommes de terre et cuites à l’eau. Les pommes de terre, aliment le plus utilisé dans l’histoire de la cuisine tchèque, sont aussi un accompagnement classique. Elles forment la base d’un grand nombre de repas tchèques (par exemple sous la forme de galettes appelées « bramboráky »).

Le dîner

Les coutumes en matière de dîner varient de famille en famille. Certains préfèrent un repas léger dans le cercle familial, d’autres donnent priorité à des repas plus conséquents se composant de plusieurs plats, comme le déjeuner. De plus en plus sont par ailleurs consommés les plats à emporter achetés dans les restaurants spécialisés.
 

La cuisine tchèque végétarienne

Les plats végétariens ne sont pas très fréquents dans la cuisine tchèque, mais vous pourrez quand même déguster la hrachová kaše (purée de petits pois), les čočky na kyselo (lentilles à la sauce vinaigrée), le smažený květák (chou-fleur pané), les smaženici z hub (champignons aux œufs brouillés) ou le smažený sýr (fromage pané à base d’eidam ou de hermelin). Les végétariens apprécieront également les plats sucrés traditionnels, tels les knedlíky levés, fourrés aux fruits et saupoudrés de pavot ou de tvaroh (fromage blanc tchèque assez consistant) avec un peu de beurre fondu, les dukátové buchtičky (petits chaussons de pâte levée) recouvertes de crème à la vanille, les bramborové šišky (knedlíky de pommes de terre sucrés)ou les palačinky (crêpes) aux fruits ou à la confiture.

Dernière mise à jour : 16.8.2011 16:00

Retour en haut de page

Liens directs

  

Quiz

E-cartes

Chat

Calendrier

Précédent juin 2009 Suivant
Po Út St Čt So Ne
1.6. - Liste des manifestations 2.6. - Liste des manifestations 3.6. - Liste des manifestations 4.6. - Liste des manifestations 5.6. - Liste des manifestations 6.6. - Liste des manifestations 7.6. - Liste des manifestations
8.6. - Liste des manifestations 9.6. - Liste des manifestations 10.6. - Liste des manifestations 11.6. - Liste des manifestations 12.6. - Liste des manifestations 13.6. - Liste des manifestations 14.6. - Aucune action
15.6. - Liste des manifestations 16.6. - Liste des manifestations 17.6. - Liste des manifestations 18.6. - Liste des manifestations 19.6. - Liste des manifestations 20.6. - Aucune action 21.6. - Aucune action
22.6. - Liste des manifestations 23.6. - Liste des manifestations 24.6. - Liste des manifestations 25.6. - Liste des manifestations 26.6. - Liste des manifestations 27.6. - Liste des manifestations 28.6. - Liste des manifestations
29.6. - Liste des manifestations 30.6. - Liste des manifestations

Navigation rapide