Extraits d'œuvres


Jaroslav Seifert

Chanson

Il agite un foulard blanc
celui qui fait ses adieux,
chaque jour quelque chose s'achève,
quelque chose de magnifique s'achève.

Le pigeon postal bat des ailes contre l'air
en revenant à la maison ;
désespérés ou pleins d'espoir,
toujours nous retournons chez nous.

Essuie tes larmes
et sourie de tes yeux éplorés,
chaque jour quelque chose commence,
quelque chose de magnifique commence.

(In: Le pigeon postal, 1929, traduction Jean-Gaspard Páleníček)


Bohumil Hrabal

Une trop bruyante solitude

(extrait)

Voilà trente-cinq ans que je travaille dans le vieux papier, et c'est toute ma love story. Voilà trente-cinq ans que je presse des livres et du vieux papier, trente-cinq ans que, lentement, je m'encrasse de lettres, si bien que je ressemble aux encyclopédies dont pendant tout ce temps j'ai bien comprimé trois tonnes ; je suis une cruche pleine d'eau vive et d'eau morte, je n'ai qu'à me baisser un peu pour qu'un flot de belles pensées se mette à couler en moi ; instruit malgré moi, je ne sais même pas distinguer les idées qui sont miennes de celles que j'ai lues. C'est ainsi que, pendant trente-cinq ans, je me suis branché au monde qui m'entoure : car moi, lorsque je lis, je ne lis pas vraiment, je ramasse du bec une belle phrase et je la suce comme un bonbon, je la sirote comme un petit verre de liqueur jusqu’à ce que l’idée se dissolve en moi comme l’alcool; elle s’infiltre en moi si lentement qu’elle n’imbibe pas seulement mon cerveau et mon coeur, elle pulse cahin-caha jusqu’aux racines de mes veines, jusqu’aux radicelles de mes capillaires.

(traduit par Max Keller)


Milan Kundera

L'insoutenable légèreté de l'être

(extrait)

Qu'est-il resté des agonisants du Cambodge ? Une grande photo de la star américaine tenant dans ses bras un enfant jaune. Qu'est-il resté de Tomas ? Une inscription : Il voulait le Royaume de Dieu sur la terre. Qu'est-il resté de Beethoven ? Un homme morose à l'invraisemblable crinière, qui prononce d'une voix sombre : "Es muss sein !" Qu'est-il resté de Franz ? Une inscription : Après un long égarement, le retour. Et ainsi de suite, et ainsi de suite. Avant d'être oubliés, nous serons changés en kitsch. Le kitsch, c'est la station de correspondance entre l'être et l'oubli.

(Traduit par François Kérel)

Dernière mise à jour : 16.8.2011 16:00

Retour en haut de page

Liens directs

  

Quiz

E-cartes

Chat

Calendrier

Précédent juin 2009 Suivant
Po Út St Čt So Ne
1.6. - Liste des manifestations 2.6. - Liste des manifestations 3.6. - Liste des manifestations 4.6. - Liste des manifestations 5.6. - Liste des manifestations 6.6. - Liste des manifestations 7.6. - Liste des manifestations
8.6. - Liste des manifestations 9.6. - Liste des manifestations 10.6. - Liste des manifestations 11.6. - Liste des manifestations 12.6. - Liste des manifestations 13.6. - Liste des manifestations 14.6. - Aucune action
15.6. - Liste des manifestations 16.6. - Liste des manifestations 17.6. - Liste des manifestations 18.6. - Liste des manifestations 19.6. - Liste des manifestations 20.6. - Aucune action 21.6. - Aucune action
22.6. - Liste des manifestations 23.6. - Liste des manifestations 24.6. - Liste des manifestations 25.6. - Liste des manifestations 26.6. - Liste des manifestations 27.6. - Liste des manifestations 28.6. - Liste des manifestations
29.6. - Liste des manifestations 30.6. - Liste des manifestations

Navigation rapide