La région de Pardubice

  • Nom officiel : Pardubický kraj (la région de Pardubice)
  • Nombre d'habitants : 505 000
  • Superficie : 4 519 km2
  • Nombre de communes : 451 dont 34 villes
  • NUTS II : Nord-Est

La région de Pardubice est célèbre pour ses élevages de chevaux, sa production de pain d'épice ou son château renaissance inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Située aux confins de la Bohême et de la Moravie, la région de Pardubice recèle de nombreux sites dignes d’intérêt, curiosités naturelles et monuments. 

LitomyšlDans cette région, qualifiée parfois de « toit de l'Europe » parce que s’y rencontrent les bassins des trois mers baignant l’Europe, se trouve l’un des plus anciens haras au monde. Il est situé à Kladruby nad Labem et son histoire remonte à la première moitié du 16e siècle. Déclaré monument culturel national, ce haras est renommé pour l'élevage de ses fameux chevaux de Kladruby. La métropole de la région, Pardubice, est elle aussi liée aux chevaux. Depuis déjà plus de cent ans, la ville est en effet le théâtre de la plus ancienne et plus difficile course hippique du continent : le traditionnel Grand steeple-chase de Pardubice.

Pains d'épice fabriqués depuis plus de 300 ans

Pardubice est par ailleurs connue pour ses pains d'épice, mondialement réputés, dont l’histoire remonte au 16e siècle. Ils sont fabriqués selon la même recette depuis plus de trois cent ans, avec seulement de très légères variations. Le pain d’épice de Pardubice est protégé depuis 2008 par une « indication géographique protégée » reconnue par l'Union européenne.

Les visiteurs découvriront de nombreux monuments sur le territoire de la région de Pardubice – châteaux forts, châteaux d’agrément, ruines et édifices religieux. Le château de style renaissance de Litomyšl, inscrit sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO et où se déroule chaque année le célèbre festival européen d'opéra « Le Litomyšl de Smetana » (Smetanova Litomyšl) est probablement le monument le plus connu de la région.

Châteaux forts sur les lieux stratégiques

LichniceLes châteaux forts médiévaux sont apparus dès le 13e siècle sur les lieux stratégiques de la région – Lichnice, Oheb ou Rychmburk. Les ruines des résidences féodales du Moyen-Âge, dispersées au pied des Železné hory (les « Monts de Fer ») et des Orlické hory (les « Monts des Aigles »), méritent également un détour. Les monuments historiques architecturaux les plus connus dans le Nord de la région de Pardubice sont liés à l'ancienne dynastie morave des seigneurs de Pernstein. Parmi les bâtiments qu’ils ont édifiés sont à mentionner notamment les deux imposants châteaux forts de Litice nad Orlicí et de Kunětická hora.

Les amateurs de nature ne seront pas non plus déçus, ils pourront en effet choisir entre plusieurs régions touristiques attrayantes comme les Železné hory , Žďárské vrchy (« les Hauteurs de Žďár »), les Orlické hory, la vallée de l'Elbe (Polabí) ou le massif de Králický Sněžník – la troisième plus haute montagne de République tchèque (1 423 m d'altitude). 


Projets dans la région

Outre ses monuments culturels et naturels, la région peut se targuer d’avoir mené à bien plusieurs projets dont les plus intéressants ont été sélectionnés par les régions elles-mêmes.

Site internet de la région de Pardubice sur le portail de la Bohême de l’Est

Les habitants et visiteurs de la région ont accès sur le site www.boheme-est.info, disponible en neuf langues, à de nombreuses informations et propositions de circuits dans la région touristique de Bohême de l’Est. L'accent est mis sur les possibilités de loisirs actifs, sachant qu’y sont également données des informations sur les monuments, les beaux espaces naturels ou les manifestations culturelles. Le portail a déjà obtenu deux fois le prix spécial du ministère du Développement local pour la meilleure présentation touristique sur internet dans la catégorie « Villes, communes et régions touristiques ».

Terminaux publics d’accès à internet dans les établissements sociaux et maisons pour enfants

Ces projets couvraient quatre maisons de retraite, cinq établissements d’assistance sociale, un centre de rééducation, six orphelinats, dix maisons pour enfants et adolescents, soit au total vingt-six établissements répartis dans toute la région de Pardubice. Une enquête a été réalisée dans plusieurs établissements sous forme de questionnaire dès leur lancement. Les réponses ont montré que leurs retombées ont dépassé leur cadre technique et contribué à enrichir la vie des pensionnaires des établissements concernés. Ceux-ci se sont familiarisés avec les possibilités offertes par internet, les enfants rapidement, les pensionnaires des établissements d’assistance sociale et les personnes âgées plus lentement et par étapes mais toujours avec un réel intérêt. Ils ont appris à nouer des contacts par internet, communiquent par ce biais avec leur famille et leurs amis. Maîtriser ces nouvelles techniques leur a donné de l’assurance et ce nouveau thème facilite aussi les relations de groupe. Au-delà de leur objectif technologique, ces projets ont contribué à faire entrer d'autres groupes de la population dans la société de l’information.

Centre d’étude des matériaux de Pardubice

À Pardubice devraient être constitués un centre d’excellence scientifique et des locaux pour l’étude des matériaux, notamment dans les domaines de l'optique, de l'optoélectronique, des nanomatériaux et des nanotechnologies, avec des incursions dans d'autres secteurs d’activité comme, par exemple, dans les industries mécaniques compétitives, la société de l’information, les sources d’énergie et la recherche en matière de sécurité. Parmi les premiers résultats concrets qu’ont apportés ces projets peuvent être mentionnés par exemple les mémoires à grande capacité et à plusieurs niveaux, les enregistrements informatiques, les ordinateurs de poche, les ordinateurs entièrement optiques, les instruments de vision nocturne, les détecteurs, les nouveaux matériaux pour accumulateurs, le verre à surface photoactive et autonettoyante, la résistance accrue des matériaux, la désagrégation de substances nocives et de combat, la décomposition de l'eau ou le stockage d'hydrogène. Ce projet, que l'Université de Pardubice prépare avec d'autres partenaires, devrait se monter à plus de deux milliards de couronnes tchèques.

Liens:

Galerie photos

Dernière mise à jour : 16.8.2011 16:03

Retour en haut de page

Liens directs

  

Quiz

E-cartes

Chat

Calendrier

Précédent juin 2009 Suivant
Po Út St Čt So Ne
1.6. - Liste des manifestations 2.6. - Liste des manifestations 3.6. - Liste des manifestations 4.6. - Liste des manifestations 5.6. - Liste des manifestations 6.6. - Liste des manifestations 7.6. - Liste des manifestations
8.6. - Liste des manifestations 9.6. - Liste des manifestations 10.6. - Liste des manifestations 11.6. - Liste des manifestations 12.6. - Liste des manifestations 13.6. - Liste des manifestations 14.6. - Aucune action
15.6. - Liste des manifestations 16.6. - Liste des manifestations 17.6. - Liste des manifestations 18.6. - Liste des manifestations 19.6. - Liste des manifestations 20.6. - Aucune action 21.6. - Aucune action
22.6. - Liste des manifestations 23.6. - Liste des manifestations 24.6. - Liste des manifestations 25.6. - Liste des manifestations 26.6. - Liste des manifestations 27.6. - Liste des manifestations 28.6. - Liste des manifestations
29.6. - Liste des manifestations 30.6. - Liste des manifestations

Navigation rapide