Emploi et affaires sociales

Les priorités de la République tchèque dans le domaine de l’emploi et de la politique sociale

Dans le cadre de sa présidence, la République tchèque se concentrera sur quatre thèmes fondamentaux dans le domaine de l’emploi et de la politique sociale.

1. La libre circulation des travailleurs

La libre circulation des travailleurs fait partie des grandes priorités de la République tchèque dans le cadre de sa présidence du Conseil de l’Union européenne et correspond précisément au slogan de la présidence tchèque « Une Europe sans barrières ». Tirer pleinement parti du potentiel de la main-d’œuvre et rendre le marché du travail de l’UE plus flexible est en effet considéré par la République tchèque comme un instrument clé dans le cadre du renforcement de la compétitivité de l’UE. L’objectif primordial de la présidence tchèque est donc d’attirer l’attention sur les bienfaits de la libéralisation maximale de la circulation des travailleurs au sein de l’UE et de faciliter et d’accroître la mobilité géographique et professionnelle de la main-d’œuvre sur le marché du travail dans le but de renforcer la compétitivité de l’UE dans l’économie mondiale. La République tchèque a choisi le sujet de la « mobilité de la main-d’œuvre » comme sujet principal de la réunion informelle du Conseil EPSCO qui se déroulera en janvier 2009 dans la ville de Luhačovice. Dans ce sens-là, elle présentera également les conclusions du Conseil EPSCO sur le rapport de la Commission européenne sur les impacts de la circulation des travailleurs dans le contexte de l’élargissement de l’UE.
La présidence s’intéressera aux démarches visant à réprimer le travail non déclaré et soutiendra une plus large diffusion des informations concernant les possibilités et les avantages de la mobilité au sein de l’UE et l’échange d’exemples de bonnes pratiques en matière d’élimination des barrières linguistiques. Elle se consacrera en outre à la reconnaissance, dans la perspective de la carrière professionnelle à venir, des parcours professionnels et des expériences acquises. Enfin l’attention sera attirée, dans le cadre des préparatifs de la réunion de printemps du Conseil européen, sur les effets négatifs des mesures provisoires actuellement en vigueur.

2. L’amélioration du niveau d’emploi et de la flexibilité du marché du travail à l’aide des principes généraux de la flexicurité

Une exploitation totale du potentiel de la main-d’œuvre et une flexibilité plus élevée du marché du travail de l’UE constituent l’un des outils clés pour renforcer sa compétitivité. La République tchèque cherchera par conséquent à promouvoir, lors de sa présidence, la mise en œuvre pratique des lignes directrices pour la croissance et l’emploi (la stratégie européenne pour l’emploi) et des principes de la flexicurité (l’équilibre entre un marché du travail flexible et la sécurité sociale qui doit motiver les citoyens à être professionnellement actifs). La présidence essaiera également de trouver un compromis dans le cadre de la procédure de conciliation avec le Parlement européen à propos de la directive sur le temps de travail. Durant les préparatifs des messages clés du Conseil EPSCO, la présidence insistera sur le fait que même pendant la crise financière mondiale il n’est pas acceptable de renoncer aux objectifs à long terme de la stratégie de Lisbonne pour la croissance et l’emploi. Pour terminer, la présidence se penchera également, dans le cadre du débat sur la stratégie de Lisbonne après 2010, sur la problématique de la modernisation du droit de travail,

Dans le domaine de l’emploi, la présidence cherchera en priorité à accroître la flexibilité du marché du travail, des relations professionnelles et des services sociaux conformément au principe du « making work pay » (attrait financier du travail) ; à renforcer la motivation pour un comportement actif dans le cadre d’une réintégration au marché du travail ; à améliorer la qualité des ressources humaines à l’aide de l’apprentissage des adultes par l’intermédiaire des stratégies de la formation tout au long de la vie ; à améliorer la motivation des employeurs et des employés à investir dans la formation ; à relier les éléments de la formation et de la formation pratique à ceux de la protection sociale dont bénéficient les travailleurs en période de transition sur le marché du travail. Dans cet objectif, la présidence axera ses efforts sur la prévention de l’utilisation abusive de la protection sociale. Pour pouvoir discuter cette problématique plus profondément, la présidence organisera en mars 2009 une conférence intitulée « Flexicurité : formation tout au long de la vie et composantes de la protection sociale ». Dans ce contexte, la présidence a pour projet de préparer les conclusions du Conseil EPSCO à la Communication de la Commission « Des compétences nouvelles pour des emplois nouveaux » et les conclusions du Conseil sur la réalisation des principes de la flexicurité en accentuant la question de l’importance de la formation professionnelle.

3. Le soutien horizontal à la famille dans le cadre des politiques de l’UE

La présidence tchèque s’efforce de promouvoir le prestige du rôle de parent, de mettre en place une valorisation équilibrée et adéquate, par rapport à l’exercice d’une activité professionnelle, de l’activité du parent s’occupant de façon permanente de son enfant et de la réalisation des tâches ménagères. Elle cherche en outre à développer de nouvelles formes de conciliation entre les vies professionnelle, familiale et privée.
La République tchèque souhaite mettre l’accent et valoriser l’idée que chaque individu n’est pas uniquement un travailleur, mais qu’il est également un parent qui investit du temps, de l’énergie et des moyens financiers dans le soin et l’éducation de ses enfants, c’est-à-dire dans le futur capital humain. C’est pourquoi elle œuvre pour que, lors de la préparation de nouvelles démarches législatives et de coordination dans le domaine de la politique de conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle, soient soutenus les services innovants de garde d’enfants sur une base individuelle et que la garde des jeunes enfants par un parent à leur domicile soit considérée comme une alternative à part entière et socialement significative aux activités salariées. Cette problématique sera le thème d’une conférence organisée dans le cadre de la présidence et intitulée « Soins parentaux et politique de l’emploi ». Pour la présidence, le soutien à l’emploi des parents, et en particulier des femmes, à l’aide du développement des services de soin de l’enfant, ne peut justifier que le rôle irremplaçable des parents s’occupant de leurs jeunes enfants soit sous-estimé. Le critère primordial lors de la formulation des politiques de conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle est l’application du principe du plus grand intérêt de l’enfant. La présidence proposera donc, lors de la réunion informelle des ministres chargés de la famille, d’initier un débat sur la révision éventuelle des objectifs de Barcelone dans le domaine de la politique familiale.

4. Les service sociaux en tant qu’outil de l’intégration sociale active des personnes les plus défavorisées et opportunité d’emploi

Au cours de la discussion sur les services sociaux, la présidence s’intéressera aux services pris comme instruments de prévention de l’exclusion sociale et d’intégration active des personnes les plus défavorisées, et en même temps comme secteur dans lequel les opportunités d’emploi se multiplient (en considération de l’évolution démographique de l’UE) et un processus de renforcement des réseaux de ce type de services mis en place dans le milieu social naturel.

La présidence insistera sur l’accessibilité des services sociaux d’un point de vue territorial, financier et par catégorie. Dans le cadre de la politique d’intégration active, la présidence soutiendra la combinaison des politiques d’intégration au marché du travail, de mobilité de la main-d’œuvre, de motivation des personnes à rechercher un emploi, ainsi que la détermination de revenus adéquats et le développement de services sociaux de qualité, accessibles et efficaces. Afin de discuter de la problématique de l’intégration sociale, la présidence organisera une conférence intitulée « Les services sociaux, un instrument de mobilisation de la main d’œuvre et de renforcement de la cohésion sociale » et proposera l’adoption des conclusions du Conseil EPSCO. L’attention sera portée sur la question de l’amélioration de la qualité, de l’accessibilité et du financement des soins de longue durée, la protection de la dignité et des droits des personnes dépendant des soins et sur le soutien des mesures permettant à nos concitoyens de vieillir en bonne santé, dans la dignité et en restant actif.

Dernière mise à jour : 16.8.2011 16:02

Retour en haut de page

Liens directs

  

Quiz

E-cartes

Chat

Calendrier

Précédent juin 2009 Suivant
Po Út St Čt So Ne
1.6. - Liste des manifestations 2.6. - Liste des manifestations 3.6. - Liste des manifestations 4.6. - Liste des manifestations 5.6. - Liste des manifestations 6.6. - Liste des manifestations 7.6. - Liste des manifestations
8.6. - Liste des manifestations 9.6. - Liste des manifestations 10.6. - Liste des manifestations 11.6. - Liste des manifestations 12.6. - Liste des manifestations 13.6. - Liste des manifestations 14.6. - Aucune action
15.6. - Liste des manifestations 16.6. - Liste des manifestations 17.6. - Liste des manifestations 18.6. - Liste des manifestations 19.6. - Liste des manifestations 20.6. - Aucune action 21.6. - Aucune action
22.6. - Liste des manifestations 23.6. - Liste des manifestations 24.6. - Liste des manifestations 25.6. - Liste des manifestations 26.6. - Liste des manifestations 27.6. - Liste des manifestations 28.6. - Liste des manifestations
29.6. - Liste des manifestations 30.6. - Liste des manifestations

Navigation rapide