Le premier ministre Mirek Topolánek a répondu en ligne dans le cadre du « chat » européen

Le premier ministre tchèque, Mirek Topolánek, a hier répondu en ligne aux questions posées par les internautes dans le cadre du « chat » européen.

Vous pouvez désormais consulter en français une sélection de ces questions-réponses.

  • MARC CHAMPION, 6. 1. 2009, 10h28

L’approvisionnement en gaz de Russie vers les Balkans a désormais été entièrement coupé. Est-ce encore une question purement bilatérale et commerciale ? Quand l’UE doit-elle se montrer plus ferme, comment et avec qui ? Savez-vous déjà pourquoi la route des Balkans via la Moldavie a été coupée ?

Réponse, 6. 1. 2009, 16h01

À l’heure actuelle, et en nous basant sur nos expériences passées, ni la République tchèque ni la Commission européenne ne souhaitent agir en tant qu’arbitre de ce conflit. Nous suivons de près la situation et tentons de dialoguer avec tous les acteurs clés à un niveau aussi bien commercial que politique. La situation causée par la suspension de l’approvisionnement en gaz dans les Balkans, en Turquie, en FYROM et en Ukraine est grave, mais pas critique. L’UE peut, pour l’heure, exercer des pressions à la fois économiques et politiques, mais elle ne peut assumer un rôle potentiel de modérateur que si les deux parties y consentent, et si elle a en main toutes les informations nécessaires. À moyen et à long terme, la solution réside dans la diversification de l’approvisionnement, le renforcement des garanties fournies au niveau de l’UE et des fournisseurs eux-mêmes, dans des capacités de stockage plus grandes, et à défaut les substituts mis en place dans le mix énergétique, qui se traduit en général par... ceci est très conforme à nos principales priorités en matière de sécurité énergétique.

  • karl, 6. 1. 2009, 13h33

Monsieur le Premier ministre, la présidence tchèque se préoccupe-t-elle de l’impact que la crise financière peut avoir sur l’aide au développement et l’aide humanitaire ? Comment les activités pressenties dans le consensus de l’UE sur l’aide humanitaire vont-elles être financées ?

Réponse, 6. 1. 2009, 15h55

Je ne pense pas que la crise économique à l’échelle mondiale devrait avoir un impact majeur sur l’aide humanitaire fournie par l’UE. Si cette crise est, plus que tout autre, une crise de confiance, les instruments en mesure de rétablir la situation ne consistent pas en une augmentation ou une diminution de l’aide humanitaire. Ceci ne signifie pas que l’ONU ou d’autres organismes multilatéraux ne pourraient pas être confrontés à une situation exigeant une action immédiate et rapide.

  • Brusselsblogger, 6. 1. 2009, 13h51

Il semble que le soutien inconditionnel des États-Unis à Israël soit le seul problème pour un interruption temporaire de la guerre dans la bande de Gaza. Pourquoi l’UE ne s’adresse-t-elle pas aux États-Unis au sujet de la crise au Proche-Orient ? S’adresser uniquement à Israël ne semble pas avoir beaucoup de sens.

Réponse, 6. 1. 2009, 15h36

Pour faire le tour de la question, je poserais une autre question : que faudrait-il faire pour que cessent les bombardements du territoire israélien provenant de Gaza, qui tuent des civils innocents ? Il n’existe pas de réponses à ces questions, et la République tchèque n’a pas l’ambition de résoudre un conflit israélo-palestinien commencé il y a plus de 60 ans. Le Quartet est l’organe qui est chargé de traiter cette question. Il est composé de l’ONU, des États-Unis, de la Fédération de Russie et de l’UE. Notre ambition est de parvenir à un cessez-le-feu dans la région, de définir des conditions qui seraient acceptables pour les deux parties afin de conclure le cessez-le-feu et, avec l’aide des acteurs qui composent le Quartet, de tenter de mettre fin à toute action militaire dans les plus brefs délais. En ce qui concerne la position américaine sur le droit d’Israël de défendre ses citoyens, c’est aussi une chose en laquelle je crois. Il est évident qu’en ce qui concerne la portée ou la juste mesure de la réponse, il s’agit d’une autre question. Merci pour vos questions, je suis désolé, mais je dois participer à une autre mission. Mais je serai de retour bientôt pour poursuivre cette discussion intéressante.

  • Hoblík, Prague, 6. 1. 2009, 14h00

Bonjour monsieur le Premier ministre, mes amis à l’étranger et moi-même apprécions particulièrement le logo de la présidence de même que le graphisme des pages web. Voici ma question : quel sera le mandat du Conseil économique national, dont le projet est en cours de préparation, par rapport à la présidence ? Merci d’avance pour votre réponse, et je vous souhaite que la présidence de l’Europe soit réussie !

Réponse, 6. 1. 2009, 15h55

Je présenterai, ce jeudi, la composition du Conseil économique national du gouvernement. Bien entendu, ce Conseil devra remplir des missions nationales, mais pas uniquement, et il sera en même temps un organisme consultatif dont la mission sera d’apporter et de proposer des solutions dans le cadre de l’UE et duG20 qui se tiendra à Londres début avril. La composition de ce conseil me donne la certitude de disposer de spécialistes de premier rang dans le domaine des affaires, des milieux académiques et des finances, et de mettre en place, étant donné la situation actuelle, la solution appropriée.

  • Karel, 6. 1. 2009, 12h39

Monsieur le Premier ministre, je vous salue de Brno. Comment percevez-vous les réactions de l’opinion publique tchèque à la présidence ? Et quels échos recevez-vous pour l’instant de l’étranger, y compris au-delà des frontières de l’UE ?

Réponse, 6. 1. 2009, 15h49

Je les perçois. Le fait que 80 % de la population tchèque est au courant de la présidence tchèque me donne l’espoir que dans six mois, ce pourcentage s’élèvera à 100 %. Le fait que 60 % de la population tchèque croit en notre succès m’oblige à réussir, et le fait que personne n’en sache pratiquement rien ne me surprend pas. Les six prochains mois représentent une chance énorme pour les citoyens tchèques, ils leur permettront de mieux comprendre les mécanismes du fonctionnement de l’UE, de se familiariser avec ses coulisses, de prendre conscience des avantages et des inconvénients, ce qui leur donnera la possibilité d’être fiers d’être tchèques.

  • Jan Kramoliš, 6. 1. 2009, 10h00

Bonjour. Si l’on ne réussit pas à négocier avec l’opposition la mise en place d’un mécanisme de « compensation » de l’absence d’un ministre également député lorsqu’il ne pourra siéger à l’assemblée du fait de ses obligations ministérielles, comptez-vous sur le fait que les membres du gouvernement renonceront à leurs mandats de député ?

Réponse, 6. 1. 2009, 15h42

Le débat sur ce mécanisme de « compensation » ressemble pour moi surtout à un chantage. Les ministres rempliront leurs obligations européennes ; si l’opposition abuse de cette situation, il reste toujours le Sénat et, bien sûr, le processus législatif se prolongera. Grâce au large soutien apporté à la présidence tchèque par les pays européens, c’est en fait plutôt l’opposition tchèque qui se retrouverait isolée.

  • Petr Kohout, 5. 1. 2009, 22h00

Bonjour monsieur le Premier ministre, pour commencer je voudrais vous souhaiter à vous, à votre gouvernement et surtout à la République tchèque, c’est-à-dire à nous tous, beaucoup de succès pour la présidence de l’UE ! C’est un moment formidable, puisqu’après tant de temps nous avons la possibilité d’influencer ce qui se passe non seulement en Europe, mais aussi dans le monde entier. Je pense que la crise financière nous offre la possibilité de prouver au monde les capacités de notre pays, au-delà de notre tâche d’animateur de l’UE. Avez-vous mis au point des plans concrets pour résoudre cette crise ? Pourriez-vous nous en dire quelque chose ? Peut-être avons-nous là l’occasion de rectifier certaines anomalies économiques qui règnent dans l’UE, par exemple les subventions agricoles, l’accès au marché du travail et d’autres types de protectionnisme... Merci et bonne journée !

Réponse, 6. 1. 2009, 15h38

J’aimerais bien être aussi optimiste que vous. La crise financière et la récession économique en Europe sont au contraire l’occasion pour un grand nombre de pays et d’hommes d’État de proposer, par populisme, davantage de réglementation, des subventions plus importantes et un renforcement du protectionnisme. Dans cette situation, notre rôle consistera à motiver les pays européens qui partagent notre approche plus libérale. En guise d’exemple concret de notre valeur ajoutée dans le domaine de la crise financière en Europe, nous pouvons citer les textes tchèques sur le régulateur unique, qui fonctionne bien, ou encore l’adéquation du capital et les réserves minimales obligatoires des établissements financiers ainsi que les expériences des crises financières de 1997, 1998.

  • Jirka, 5. 1. 2009, 19h00

Bonjour monsieur le Premier ministre, n’envisagez-vous pas de créer une boutique en ligne pour vendre les objets promotionnels portant le logo de la présidence tchèque ? Je vous remercie par avance de votre réponse et vous souhaite beaucoup de succès !

Réponse, 6. 1. 2009, 15h30

La présidence tchèque de l’UE, ce ne sont pas les jeux olympiques, nous n’avons vendu les droits de marketing à personne, nous n’envisageons pas de les mettre en vente et tous les objets marketing sont disponibles gratuitement. Nous n’avons pas prévu d’ouvrir de boutique en ligne dans le cadre de la présidence tchèque, que ce soit en République tchèque ou à l’étranger. Je vous remercie en tout cas de vos bons vœux de succès, et suis ravi que notre logo vous plaise.

  • Izabela, 6. 1. 2009, 14h51

Tous mes vœux pour la nouvelle année à vous et à votre famille, monsieur le Premier ministre.

Réponse, 6. 1. 2009, 16h08

Merci pour vos vœux et vos questions. Je vous prie de m’excuser mais malheureusement, d’autres tâches m’attendent. Je vous promets néanmoins de revenir régulièrement répondre à vos questions.

Dernière mise à jour : 16.8.2011 15:56

Retour en haut de page

Liens directs

  

Quiz

E-cartes

Chat

Calendrier

Précédent juin 2009 Suivant
Po Út St Čt So Ne
1.6. - Liste des manifestations 2.6. - Liste des manifestations 3.6. - Liste des manifestations 4.6. - Liste des manifestations 5.6. - Liste des manifestations 6.6. - Liste des manifestations 7.6. - Liste des manifestations
8.6. - Liste des manifestations 9.6. - Liste des manifestations 10.6. - Liste des manifestations 11.6. - Liste des manifestations 12.6. - Liste des manifestations 13.6. - Liste des manifestations 14.6. - Aucune action
15.6. - Liste des manifestations 16.6. - Liste des manifestations 17.6. - Liste des manifestations 18.6. - Liste des manifestations 19.6. - Liste des manifestations 20.6. - Aucune action 21.6. - Aucune action
22.6. - Liste des manifestations 23.6. - Liste des manifestations 24.6. - Liste des manifestations 25.6. - Liste des manifestations 26.6. - Liste des manifestations 27.6. - Liste des manifestations 28.6. - Liste des manifestations
29.6. - Liste des manifestations 30.6. - Liste des manifestations

Navigation rapide